Dossier Légionnelose : Diagnostic

Isolement des Légionelles

 

L’isolement peut être réalisé sur les prélèvements suivants : 

. aspiration endobronchique,

. aspiration trachéale,

. lavage broncho-alvéolaire.

 

L’examen direct après coloration montre des bacilles à Gram négatif souvent en aspect de fuseau.


L’examen en immunofluorescence directe d'une biopsie a une sensibilité supérieure à 80%.


La culture nécessite un milieu spécial (CYE, BCYE), incubé 10 jours à 37°C.

La détection d’antigènes solubles dans les urines

 

80% des patients atteints de légionellose à legionella pneumophila sérotype 1 présentent des antigènes solubles urinaires dès le début des signes cliniques (entre 1 et 3 jours après l'apparition des premiers signes cliniques). Il existe un test d’agglutination au latex permettant la mise en évidence de legionella pneumophila sérotype 1 dans les urines.

Sérologie

 

L’immunofluorescence indirecte reste la méthode de référence. Sa spécificité est supérieure à 95%. Il existe des réactions croisées avec les chlamydiae, les rickettsies, les mycoplasmes et les leptospires. 

Les anticorps apparaissent durant la première semaine de l’infection avec un pic au bout d’un mois.

En principe, la sérologie ne reste positive que quelques mois (en moyenne 1 an).

 

Le Tableau ci-dessous compare la sensibilité et la spécificité des différentes techniques :

 

Techniques

Sensibilité

Spécificité

Cultures

Sécrétions, liquide de lavage broncho-alvéolaire

Biopsie

Sang

 

80-90

90-99

10-30

 

100

100

100

Antigène Lp1 dans les urines

80-99

99

Immunofluorescence (Lp1)

Biopsie pulmonaire

Sécrétions, liquides de lavage broncho-alvéolaires 

Sérologie

Augmentation du titre

Titre unique élevé

 

80-90

25-75

 

75

?

 

99

95-99

 

95-99

50-70

PCR  (Protein Chain Reaction)

PCR du gène mip (macrophage infectivity potentiator), gène de virulence présent chez la majorité des espèces de Legionella

PCR du gène 5S des Legionella.

 

La détection par amplification génomique (PCR) peut permettre de préciser la souche dans le cadre d'une enquête de santé publique.

Critères de définition d'un cas de légionellose :

     Cas confirmé : Signes cliniques et/ou radiologiques de pneumopathie associés à au moins un des critères biologiques suivants :

isolement de Legionella spp. dans un prélèvement clinique,
augmentation du titre d'anticorps (x4) avec un 2ème titre minimum de 128,
immunofluorescence directe positive,
présence d'antigènes solubles urinaires.

     Cas probable : Signes cliniques et/ou radiologiques de pneumopathie associés à un titre unique ou répété d'anticorps supérieur ou égal à 256.