Infos Analyses : Bactéries anaérobies sulfito-réductrices

Ce sont des formes résistantes d'organismes anaérobies, dont les plus fréquentes et les plus faciles à mettre en évidence sont les Clostridies. Elles sont normalement présentes dans les matières fécales mais en plus petite quantité que E. Coli. Elles sont également présentes dans le sol, les rivières. Leur absence dans une nappe souterraine ou une nappe alluviale est un signe d'efficacité de la filtration naturelle. 

 

Leur présence en l'absence de germes fécaux dans les eaux peut être interprétée comme un défaut de protection de la nappe contre la présence d'une flore bactérienne étrangère.

 

Du fait de leur similitude de comportement avec les parasites, les spores constituent un bon indicateur pour ces micro-organismes. En outre, ces formes résistent à la chloration. Ceci explique que pour ce paramètre particulier, ce ne sont pas les bactéries elles-mêmes mais leurs spores qui sont recherchées.
Le dénombrement pour les eaux minérales doit porter sur un volume de 250 ml. A l'émergence [1], une eau minérale doit en être exempte.

 

[1] émergence : une émergence d'eau minérale naturelle est l'endroit où elle est collectée par un ouvrage de captage qui peut être une cavité naturelle aménagée, un puits, une galerie ou un forage.