A

 

Aérobies

Les bactéries aérobies ont besoin pour vivre de la présence d'oxygène (mécanisme respiratoire); on distingue : i) les bactéries aérobies strictes qui ne peuvent se développer qu'en présence d'air car elles ont obligatoirement besoin d'oxygène comme accepteur final d'électron (respiration); ii) les bactéries aéro-anaérobies facultatives qui sont capables de se développer en aérobiose (respiration) ou en anaérobiose (par métabolisme fermentatif); iii) les bactéries micro-aérophiles qui se développent mieux avec une tension réduite en oxygène.

top

Aérobiose

Conditions atmosphériques nécessaires pour le développement des bactéries aérobies.

top

Aérosol

Particules en suspension dans l'air

top

Abaisser

Etendre une pâte à l'épaisseur voulue à l'aide d'un rouleau à pâtisserie.

top

Abiotique

1. Qualifie un milieu où les organismes vivants ne peuvent exister.
2. Se dit parfois d'un facteur physique ou chimique de l'environnement.

top

Acaricide

Propriété de tuer les acariens

top

Acarien

Très petite arachnide, souvent parasite et pathogène

top

Acclimatation

Processus d'adaptation de populations d'organismes aux changements d'environnement naturels ou aux changements à long terme imposés par l'homme (tels que causés par le rejet continu de résidus industriels ou d'eaux usées).

top

Acide aminé

Une des 20 unités de base des protéines. Un acide aminé contient un groupe amine (NH2) et un groupe acide (COOH).

top

Acidité

Correspond au taux d'ions H+.

top

Acinetobacter

Ce sont des bacilles à Gram négatif aérobies stricts largement présents dans l'environnement. Ils deviennent souvent résistants à la majorité des antibiotiques utilisés couramment. Ils jouent un rôle majeur dans les infections nosocomiales.

top

Action corrective

Action entreprise pour éliminer les causes d'une non-conformité, d'un défaut ou de tout autre évènement indésirable existant, pour empêcher leur renouvellement.

top

Action préventive

Action entreprise pour éliminer les causes d'une non-conformité, d'un défaut ou de tout autre évènement indésirable potentiel pour empêcher qu'ils ne se produisent.

top

ADN

Acide DésoxyriboNucléique : molécule support de l'information génétique héréditaire. L'ADN forme des pelotes microscopiques qui, chez les organismes eucaryotes, sont localisés dans le noyau des cellules.Déroulés, les molécules d'ADN s'étirent en un très long fil, constitué par un enchaînement (séquence) précis d'unités élémentaires que sont les nucléotides. La structure originale de l'ADN, formée de deux brins complémentaires enroulés en hélice (double hélice), lui permet de se dupliquer en deux molécules identiques entre elles et identiques à la molécule mère lors du phénomène de réplication ou duplication. C'est un des constituants des chromosomes. Les gènes sont des segments d'ADN.

top

Adoucisseur

L'eau traverse une résine spéciale dont les grains échangent le calcium et le magnésium de l'eau par le sodium. Lorsque chacun des grains est saturé, l'eau ne peut plus être adoucie ; il faut alors faire passer une eau très chargée en sodium (sel marin raffiné) qui régénère les grains. L’usage d’un adoucisseur ne se justifie pas pour une eau titrant moins de 30 °F.

top

AFNOR

Agence Française de Normalisation

top

AFSSA

Agence française de sécurité sanitaire des aliments

top

Agence de l'Eau

Instituées par la loi sur l'eau du 16 décembre 1964 et le décret du 24 septembre 1966, les Agences de l'Eau sont des établissements publics administratifs de l'Etat placés sous la tutelle du Ministère de l'Environnement. Il existe six Agences de l'Eau en France, soit une par grand bassin hydrographique français métropolitain. L'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse est compétente sur l'ensemble du bassin versant français de la Méditerranée. L'Agence est un organisme financier qui perçoit des redevances sur la pollution de l'eau et sur les prélèvements d'eau. Grâce au produit de ces redevances, elle attribue des aides aux maîtres d'ouvrage réalisant des opérations de dépollution, de gestion quantitative de la ressource ou de restauration et de mise en valeur des milieux aquatiques. La politique de l'Agence (modalités de perception des redevances et d'attribution des aides) est décidée par son Conseil d'Administration, composé à parité par des représentants de l'Etat, des usagers et des collectivités locales issus du Comité de Bassin. En outre, les services de l'Agence ont formé avec ceux de la Délégation de Bassin (DIREN Rhône-Alpes) le secrétariat technique du Comité de Bassin pour l'élaboration du SDAGE.

top

Alcalinité

Capacité à absorber des ions H+. C'est le pouvoir tampon de l'eau.
L'emploi du terme alcalin signifie que cette capacité est élevée.

top

Alea (au sens du risque lié à l'eau)

Notion comprenant pour une parcelle ou un groupe de parcelles données tout ce qui caractérise l'élément perturbateur conditionné par l'extérieur susceptible de provoquer des modifications aux sols, à l'écosystème et de porter atteinte aux personnes, aux biens et aux activités. Les aleas sont, en règle générale, d'origine climatique (à l'exception des incidents dus à des ouvrages hydrauliques). Leur apparition dans l'espace et le temps est imprévisible.
La notion de risque prend en compte l'alea et la vulnérabilité du site (bien exposés, réactions humaines,...). Par exemple, l'alea pour une parcelle inondée caractérise la submersion par sa durée, par la hauteur d'eau, par la vitesse du courant lors d'une crue de récurrence donnée. Pour les crues torrentielles, le critère "vitesse de montée des eaux" peut également être pris en compte.

top

Alimentation en Eau Potable (AEP)

Ensemble des équipements, des services et des actions qui permettent, en partant d'une eau brute, de produire une eau conforme aux normes de potabilité en vigueur, distribuée ensuite aux consommateurs.
On considère 4 étapes distinctes dans cette alimentation : prélèvements - captages, traitement pour potabiliser l'eau, adduction (transport et stockage), distribution au consommateur.

top

Allotissement

Dernière opération réalisée en cuisine centrale avant expédition des repas vers les satellites : les repas sont regroupés en lots correspondant aux divers satellites à livrer. L'opération s'effectue en chambre froide ou dans un local spécifique réfrigéré (maintien d'une température inférieure ou égale à 3°C à coeur des produits.

top

Altération (d'un milieu aquatique)

Modification de l'état d'un milieu aquatique ou d'un hydrosystème, allant dans le sens d'une dégradation. Les altérations se définissent par leur nature (physique, organique, toxique, bactériologique,...) et leurs effets (eutrophisation, asphyxie, empoisonnement, modification des peuplements,...).
Le plus souvent ces altérations sont anthropiques mais peuvent aussi être d'origine naturelle.

top

Amphihaline

Qualifie une espèce dont une partie du cycle biologique se fait en mer et une autre partie en rivière.

top

Anaérobies

Les bactéries anaérobies sont dépourvues du mécanisme de la respiration de l'oxygène et doivent produire leur énergie par fermentation; on distingue : 1) les EOS (extremely oxygen sensitive) : ces bactéries ne tolèrent aucun contact avec l'oxygène; 2) les anaérobies strictes : pour ces bactéries, l'oxygène est toxique, mais à un moindre degré que pour les EOS; 3) les anaérobies aérotolérantes : ces bactéries peuvent se développer en présence d'oxygène atmosphérique, mais moins rapidement qu'en anaérobiose.

top

Analyse environnementale

Analyse préliminaire approfondie des problèmes, de l'impact et des résultats en matière d'environnement liés aux activités menées sur un site

top

Analyse microbiologique

Elle a pour but l'appréciation qualitative et/ou quantitative de la flore de contamination (microbes) d'un échantillon en vue de conclure quant à sa salubrité ou non.

top

Anatoxine

Forme neutralisée de certaines toxines sécrétées de bactéries pathogènes (tétanos, diphtérie), utilisée pour certains vaccins.

top

Annexes fluviales

Ensemble des zones humides au sens de la définition de la loi sur l'eau ("terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau, de façon permanente ou temporaire.
La végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l'année") en relation permanente ou temporaire avec le milieu courant par des connections soit superficielles soit souterraines : iscles, îles, brotteaux, lônes, bras morts, prairies inondables, forêts inondables, ripisylves, sources et rivières phréatiques....

top

Annonce des crues

Avertissement diffusé à l'avance par un service spécial de l'Etat (service d'annonce de crues).
En cas d'alerte pluviométrique ou hydrologique (déclenchement sur dépassement de seuils), le service d'annonce des crues propose au préfet la mise en alerte des maires des bassins versants concernés.
Au fur et à mesure d'une crue à débordement grave, le service d'annonce des crues diffuse, à l'intention des préfets qui sont seuls responsables de la diffusion aux maires, des bulletins de situation hydrologique et d'information sur l'évolution des hauteurs d'eau.

top

Antagonisme

Phénomène physiotoxicologique par lequel l'exposition simultanée d'un organisme à deux toxiques différents se traduit par une neutralisation - ou à tout le moins une atténuation - de la nocivité de l'une ou des deux substances concernées.

top

Anthrax

Série de furoncles dus au staphylocoque avec du pus, de la fièvre, une peau localement rouge tuméfiée et douloureuse. En anglais anthrax désigne la maladie du charbon, ce sens est incorrect en français.

top

Anti-infectieux

Qui combat l'infection

top

Antiémétique

Médicament destinée à lutter contre les vomissements.

top

Antibiogramme.

Etude de la sensibilité d'une souche bactérienne aux antibiotiques. Le résultat est exprimé de façon qualitative : il exprime une probabilité de succès pour une éventuelle thérapeutique (S : succès très probable, R : échec très probable, I : succès limité à certaines indications ou équiprobabilité de l'échec et du succès thérapeutique). Le terme reflète la notion d'antibiose qui peut s'appliquer à n'importe quelle catégorie d'êtres vivants.

top

Antibiorésistance

Résistance de souches bactériennes aux antibiotiques

top

Antibiothérapie

Traitement par les antibiotiques

top

Antibiotique

Substance d'origine biologique, hémisynthétique ou de synthèse, utilisée pour le traitement des infections bactériennes (on parle de chimiothérapie anti-infectieuse).

top

Antifongique, Antimycosique

Substance ou médicament destiné à détruire les "champignons" (responsables d'infections appelées mycoses) ou à inhiber leur croissance.

top

Antiseptique

Produit dont l'application sur une surface vivante réduit le nombre de micro-organismes (action bactéricide).

top

Appertisation

Terme désignant l'opération de stérilisation des aliments par la chaleur en récipient clos, en référence à Nicolas Appert (1749-1841), inventeur de la méthode.

top

Aquifère

Formation géologique contenant de façon temporaire ou permanente de l'eau mobilisable, constituée de roches perméables (formations poreuses et/ou fissurées) et capable de la restituer naturellement et/ou par exploitation (drainage, pompage,...).

top

ARN

Acide RiboNucléique : molécule servant à transférer les instructions génétiques inscrites dans l'ADN du noyau vers le cytoplasme (chez les eucaryotes), où ces instructions sont exécutées par la cellule. L'ARN est également formé par un enchaînement précis de nucléotides.

top

ARNr

ARN ribosomal.

top

Arrêté

Décision administrative à portée générale (exemple : arrêté ministériel du 29 février 1992 fixant un certain nombre de règles applicables à tous les élevages de bovins soumis à autorisation) ou individuelle (exemple : arrêté préfectoral fixant les règles particulières que doit respecter l'installation classée exploitée par M. X).

Les arrêtés peuvent être pris par les ministres (arrêtés ministériels ou interministériels), les préfets (arrêtés préfectoraux) ou les maires (arrêtés municipaux). Le SDAGE est opposable aux arrêtés préfectoraux et municipaux.

top

Arrêté du 9 mai 1995

Il réglemente l'hygiène des aliments remis directement au consommateur.
Ce texte prend en compte dans son champ d'application la transformation des denrées végétales et d'origine végétale et l'ensemble de l'aval des filières des entreprises agroalimentaires de transformation qui constitue la remise directe au consommateur final.

top

Arrêté ministériel du 29 Juillet 1997

Il traite des conditions d'hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social.
Ce texte constitue la base réglementaire de l'activité de restauration. Transposé de la Directive CEE du 14 Juin 1993, il fixe les objectifs à atteindre : l'obligation de formation du personnel, la mise en place d'un guide de bonnes pratiques d'hygiène et le recours à la méthode HACCP.

top

Assainissement

Ensemble des techniques de collecte, de transport et de traitement des eaux usées et pluviales d'une agglomération (assainissement collectif), d'un site industriel (voir établissement classé), ou d'une parcelle privée (assainissement autonome) avant leur rejet dans le milieu naturel. L'élimination des boues issues des dispositifs de traitement fait partie de l'assainissement

top

Assainissement

Ensemble des techniques de collecte, de transport et de traitement des eaux usées et pluviales d'une agglomération (assainissement collectif), d'un site industriel (voir établissement classé), ou d'une parcelle privée (assainissement autonome) avant leur rejet dans le milieu naturel. L'élimination des boues issues des dispositifs de traitement fait partie de l'assainissement

top

Assainissement autonome

L'assainissement autonome est d'abord défini par opposition à l'assainissement collectif. Il s'agit de l'ensemble des filières de traitement qui permettent d'éliminer les eaux usées d'une habitation individuelle, unifamiliale, en principe sur la parcelle portant l'habitation, sans transport des eaux usées.
Une extension concerne le traitement des eaux usées de quelques habitations voisines sur un terrain privé. Il s'agit toujours d'assainissement autonome mais groupé. En revanche un groupement qui comporte un petit réseau de collecte et un dispositif de traitement (épandage, massif filtrant, etc.) sur terrain communal est considéré comme un assainissement collectif.

top

Assainissement collectif

C'est le mode d'assainissement constitué par un réseau public de collecte et de transport des eaux usées vers un ouvrage d'épuration.

top

Asthénie

État de fatigue.

top

Asymptomatique

Absence de signe clinique (ou symptôme) chez des personnes atteintes d'une maladie.

top

Atmosphère

Enveloppe gazeuse liée par gravité à une planète ou à un satellite naturel. (Toutes les planètes du système solaire, sauf Mercure et Pluton, mais seulement deux des satellites naturels [Titan et Triton] possèdent une atmosphère.)

top

ATNC : agent transmissible non conventionnel

Agent biologique responsable des encéphalopathies spongiformes transmissibles (exemple : prion, agent responsable de la maladie de la vache folle).

top

AUDIT ENVIRONNEMENTAL

AUDIT ENVIRONNEMENTAL Outil de gestion qui comporte une évaluation systématique, documenté, périodique et objective du fonctionnement de l’organisation, du système de management et des procédés destinés à assurer la protection de l’environnement. (Règlement CEE °1836/93 du Conseil du 23/06/93)

top

Audit Qualité

Processus méthodique, indépendant et documenté permettant d'obtenir des preuves d'audit et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans quelles mesure les critères d'audit sont satisfaits(ISO 9000).

top

Autoépuration

Ensemble des processus biologiques (dégradation, consommation de la matière organique, photosynthèse, respiration animale et végétale...), chimiques (oxydoréduction...), physiques (dilution, dispersion, adsorption...) permettant à un écosystème aquatique équilibré de transformer ou d'éliminer les substances (essentiellement organiques) qui lui sont apportées (pollution). On doit distinguer l'auto épuration vraie (élimination de la pollution) de l'auto épuration apparente (transformation, transfert dans l'espace ou dans le temps de la pollution).

Les organismes vivants (bactéries, champignons, algues...) jouent un rôle essentiel dans ce processus. L'efficacité augmente avec la température et le temps de séjour. La capacité d'auto épuration d'un écosystème est limitée et peut être inhibée (toxique notamment).

top

Autoépuration

Ensemble des processus biologiques (dégradation, consommation de la matière organique, photosynthèse, respiration animale et végétale...), chimiques (oxydoréduction...), physiques (dilution, dispersion, adsorption...) permettant à un écosystème aquatique équilibré de transformer ou d'éliminer les substances (essentiellement organiques) qui lui sont apportées (pollution). On doit distinguer l'auto épuration vraie (élimination de la pollution) de l'auto épuration apparente (transformation, transfert dans l'espace ou dans le temps de la pollution).
Les organismes vivants (bactéries, champignons, algues...) jouent un rôle essentiel dans ce processus. L'efficacité augmente avec la température et le temps de séjour. La capacité d'auto épuration d'un écosystème est limitée et peut être inhibée (toxique notamment).

top

Autoclave.

Appareil qui stérilise les objets par de la vapeur d'eau sous pression (la température habituelle de l'autoclavage est de 121°C).

top

Autocontrôle

Contrôle par l'exécutant lui-même du travail qu'il accompli, suivant des règles spécifiées.

top

Autosurveillance

Suivi des rejets (débits, concentrations) d'un établissement ou du fonctionnement d'un système d'assainissement par l'établissement lui-même ou par le ou les gestionnaires du système d'assainissement. Les modalités de ce suivi sont fixées, pour les stations d'épuration collectives, par l'arrêté du 22 décembre 1994.

top

Autotrophe

Un organisme autotrophe est capable de synthétiser par lui-même les matières organiques qui le composent à partir d'éléments minéraux. C'est le cas de la plupart des plantes chlorophylliennes.
Antonyme : hétérotrophe.

top

Axes de vie

Ensemble de cours d'eau ou secteurs fluviaux, en continuité hydraulique et biologique, offrant notamment toutes latitudes de circulation aux espèces aquatiques pour y effectuer leur cycle vital : reproduction, dispersion des juvéniles, croissance et migrations saisonnières.

top