Dossier Légionnelose : Physiopathologie

On distingue trois formes cliniques principales de la légionellose :

 

. " la Maladie des Légionnaires " ou pneumopathie à Legionella, 

 

. la légionellose des patients immunodéprimés 

 

. la fièvre de Pontiac.

"Maladie des Légionnaires " ou pneumopathie à Legionella

 

A l’issue d’une période d’incubation de 2 à 10 jours, des myalgies, une céphalée et un fébricule parfois associés à une toux sèche apparaissent.

 

La phase d’état de la maladie associe selon des degrés divers : 

un syndrome infectieux, 

un syndrome neurologique (confusion mentale),

un syndrome digestif (diarrhée), 

un syndrome rénal (protéinurie, hématurie, hyponatrémie), 

un syndrome respiratoire (toux, douleur thoracique, images radiographiques de pneumonie progressive atypique).

 

Les complications possibles sont les suivantes :

Choc, 

Coagulation intravasculaire disséminée, 

Insuffisance respiratoire, 

Insuffisance rénale aiguë. 

 

En cas d’évolution favorable, la rémission apparaît à partir de 8 à 12 jours, sinon le décès peut survenir vers le 7ème ou 8ème jour.

La légionellose des patients immunodéprimés

 

Ces patients présentent une pneumopathie aiguë évoluant vers l’abcédation. Le risque de mortalité est supérieur à 30%. On isole fréquemment une bactérie pathogène associée à Legionella.

La fièvre de Pontiac

 

L’incubation dure 1 à 2 jours. Les malades présentent un tableau grippal pendant 2 à 5 jours. La guérison est spontanée.