Infos Analyses : Staphylococcus aureus

Le réservoir naturel de Staphylococcus aureus est l'Homme. Très rapidement après la naissance, Staphylococcus aureus colonise la peau, le tube digestif et la région périnéale des nouveau-nés. Un pourcentage élevé de la population reste porteur en permanence ou par intermittence en particulier dans les fosses nasales. À partir des sites de portage et de façon intermittente, il colonise les zones humides (aisselles) ou peut être isolé des mains. Staphylococcus aureus peut également être isolé de la peau et des muqueuses des animaux. Éliminée dans le milieu extérieur, cette bactérie peut survivre longuement dans l'environnement.

 

Staphylococcus aureus est très fréquent chez l'Homme à l'état pathogène. Il peut provoquer des suppurations, septicémies, toxi-infections et chocs toxiques. 

Staphylococcus aureus produit des entérotoxines à l'origine d'intoxications alimentaires (deuxième cause en France après les salmonelles). 

 

Il joue un rôle majeur dans les infections nosocomiales. On constate une multirésistance des souches hospitalières, en particulier aux ß-lactamines :57 % de l'ensemble des staphylocoques isolés à l'hôpital sont résistants à la méticilline alors que cet antibiotique, de la famille des pénicillines, est le traitement de référence de ces bactéries.

 

Staphylococcus aureus se présente sous la forme de Cocci à Gram positif.